Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Agrafe à soupçon de flot

Page précédente Page suivante
La pegmatite est compacte. Lisse. Superbe.
Parfois, pas le moindre interstice pour la barrer.
Pas la moindre cavité pour lui dessiner une pupille.
Pas le moindre angle pour l’échancrer.
Elle bombe la poitrine.
Et le chemin s’appelle The Shield, la cuirasse.
 
Lorsque les accidents font défaut et que tout agencement d’instrumentation de fixation et de progrès est impossible,
Il reste une solution. Unique. Ultime.
Le stock des grandes occasions.
 
Vous prenez une agrafe à soupçon de flot.
C’est une simple agrafe minérale, pointue et acérée.
Une patère à pegmatite.
Vous la posez sur le film qui saille
D’une toute petite unité de mesure.
Voilà, elle est posée.
Au bout inférieur de l’agrafe, vous suspendez un petit escabeau de cordon de trois degrés.
Vous respirez.
Vous posez la jambe sur le degré inférieur.
Et vous chargez lentement toute la masse de votre carcasse sur ce mince bord.
Très lentement. Toute gesticulation brusque peut faire déloger l’agrafe de son maigre sillon.
Progressivement, votre masse se déplace à la verticale de l’agrafe.
Au fur et à mesure, l’agrafe enfonce son apex dans le rocher et se trouve consolidée.
Encore plus lentement, vous vous élevez.
Évitez coûte que coûte de regarder sur quoi vous reposez entièrement.
L’atmosphère vibre.