Zazie Mode d'Emploi
Page précédente Page suivante

60èmes rugissants



coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,
coupole, coupole, coupole, coupole, coupole et une coupole,

Je ne sais pas si c’est l’odeur des frites ou bien le parfum de Diomira, mais alors, j’ai un tournis à vomir mon coq au vin.
Ça fait 3 jours qu’on marche, j’me souvient même plus pourquoi on a choisi septembre pour visiter Acroupolis.
Mêmes mes pompes en sont raccourcies, je n’avance plus comme si quelqu’un avait coulé du bronze dans mes semelles.
Elle pourrait m’attendre quand même l’autre là bas, à gambader avec ses escarpins de cristal.

Houhou, attends moi !


rss | admin | bureau | site sous spip